Cinéma de traverse en Pays Montalbanais – Saison culturelle 2012

Ecrit le 17 mars 2012

Pour la seconde année, l’association Eidos propose des séances de cinéma en plein air dans le cadre de la saison culturelle du Pays Montalbanais. Pendant l’été, cinq projections auront lieu dans plusieurs villages du Pays Montalbanais. La programmation se clôturera par un ciné-concert à Montauban au mois de novembre.

SAMEDI 23 JUIN – 22H – ORGUEIL

Une histoire vraie de David Lynch (USA / 1999 / 1h51)


Comme son titre l’indique, il s’agit bien d’une histoire vraie, celle d’Alvin Straight qui, à soixante-treize ans, après une mauvaise chute, décide de quitter Laurens, village du nord de l’Iowa, pour retrouver son frère ainé qui vient d’avoir une attaque. Les deux frères sont fâchés depuis dix ans. Malgré son état de santé médiocre et après avoir réfléchi à leur contentieux, Alvin décide d’aller voir Lyle dans le Wisconsin et entreprend un voyage de plusieurs centaines de kilomètres par ses propres moyens.

SAMEDI 28 JUILLET – 21H45 – PUYCORNET

La vie moderne documentaire de Raymond Depardon ( France / 2008 / 1h30)


Raymond Depardon a suivi pendant dix ans des paysans de moyenne montagne. Il nous fait entrer dans leurs fermes avec un naturel extraordinaire. Ce film nous parle, avec une grande sérénité, de nos racines et du devenir des gens de la terre.

JEUDI 9 AOÛT – 21H45 – LAFRANÇAISE

Grizzly Man documentaire de Werner Herzog ( USA / 2005 / 1h43 )

Un documentaire dressant le portrait de Tim Treadwell, un écologiste controversé et charismatique, et de sa compagne Amie Huguenard, qui trouvèrent tous deux la mort, mutilés par des ours dont ils assuraient la protection.

SAMEDI 11 AOÛT – 21H45 – PIQUECOS

Les citronniers de Eran Riklis ( Israel / 2008 / 1h46 )

Salma vit dans un petit village palestinien de Cisjordanie situé sur la Ligne verte qui sépare Israël des territoires occupés. Sa plantation de citronniers est considérée comme une menace pour la sécurité de son nouveau voisin, le ministre israélien de la Défense. Il ordonne à Salma de raser les arbres sous prétexte que des terroristes pourraient s’y cacher. Salma est bien décidée à sauver coûte que coûte ses magnifiques citronniers. Quitte à aller devant la Cour Suprême afin d’y affronter les redoutables avocats de l’armée soutenus par le gouvernement.

Mais une veuve palestinienne n’est pas libre de ses actes surtout lorsqu’une simple affaire de voisinage devient un enjeu stratégique majeur. Salma va trouver une alliée inattendue en la personne de Mira l’épouse du ministre. Entre les deux femmes s’établit une complicité qui va bien au-delà du conflit israélo-palestinien.